2005-2006 : Anaïs

Anais :

 

L’objectif principal d’une fusée expérimentale consiste à embarquer une ou plusieurs expériences scientifiques ou technologiques. L’année dernière, les étudiants de l’INSA de Lyon ont élaboré, au sein du CLES FACIL, un système d’asservissement en rotation.

Comme tout corps non parfait en mouvement dans un fluide, la fusée tourne sur elle-même à cause des imperfections sur les ailerons. Nous avons donc tenté d’empêcher fusée de tourner.

Pour cela, nous avons mis au point un système pneumatique jamais réalisé auparavant au niveau des fusées expérimentales. Une bouteille d’air comprimé à 200 bars était placée dans l’ogive. Un détendeur permettait de distribuer l’air à 6 bars aux 2 vannes.

Un gyroscope placé dans la fusée mesurait la rotation de celle-ci et, grâce à un système électronique de traitement de données mis au point par les membres du club, les vannes étaient actionnées pour expulser ou non l’air et ainsi créer un couple inverse à la rotation.

Pour contrôler l’expérience, nous avons placé une caméra dans le haut de la fusée. Grâce à un système de miroir, nous avons obtenu sur l’image le corps de la fusée ainsi que le sol. Ainsi, nous avons pu vérifier le bon fonctionnement de notre asservissement.

Le vol a eu lieu le samedi 29 juillet à 17h sur la base militaire de La Courtine (Creuse). Ce fut un vol nominal (la fusée est retombée intacte avec son parachute), dont la culmination est d’environ 1200 mètres et les mesures recueillies sont de très bonne qualité.

 

L’équipe du CLES FACIL a été honorée par le Centre National d’Etudes Spatiales qui lui a décerné son prix 2006 pour « l’innovation et la réalisation technique » de son projet.

Pour tout savoir sur le projet Anaïs :

  * Dossier de cloture du projet Anaïs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.