2006-2007 : Iness

Projet INESS :

Dossier de clôture du projet

Video de présentation du projet :

 

 

(Pour afficher la vidéo en plein écran, cliquez sur « zoom » )

 

Concept du Projet :

                Le principe est de concevoir puis réaliser une fusée expérimentale.

Chaque année, nous nous fixons un nouvel objectif à atteindre, une nouvelle expérience à réaliser, en repoussant à chaque fois les limites de l’audace et de l’innovation.

A la fin de l’année scolaire, vient la phase la plus palpitante : la semaine nationale de lancement.

Nous pouvons alors présenter notre projet au grand public  puis le lancer à plus de 1500 mètres à l’aide d’un propulseur fourni par le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES).

Ainsi nous pouvons voir si notre expérience a fonctionné et la comparer à celles des 20 autres équipes participantes, françaises et étrangères.

L’an dernier, nous avons remporté le prix décerné par le CNES récompensant la meilleure Innovation et réalisation technique grâce à notre projet Anaïs. L’objectif atteint était de l’asservir en rotation autour de son axe propre au moyen d’un système d’éjection d’air sous haute pression (200 bars).

perspective

Objectifs :

                Confortés par la réussite de notre projet 2006, le projet de cette année s’avère encore plus audacieux. En effet, nous désirons développer un lanceur asservi en rotation, capable d’éjecter à son altitude de culmination un  petit module. Le module devra ensuite atteindre une cible au sol à l’aide d’un mini parapente dirigeable asservi et d’un système GPS embarqué. Cet objectif nous a été proposé par l’Agence Spatiale Européenne (ESA) lors de la semaine nationale de l’espace 2006.

 

Cansat :

 

Cansat
ejection

Asservissement en Rotation :

Asservissement

 

Suivi du projet:

 

Dernière mise à jour : 29 novembre 2007

coque_haut

* Présentation succinte du projet Iness

* Définition et documents techniques concernant le CANSAT

* Définition et documents techniques concernant l’Asservissement en rotation

* Plan d’ensemble de la fusée à l’echelle 1/1

->Pour tout savoir sur les objectifs du projet, les solutions mises en oeuvre et l’analyse des résultats d’expérience :

*  Dossier de clôture du projet  

 

Conclusions et Bilan du Projet


  Iness a effectué un vol nominal mercredi 1er août 2007 à La Courtine dans le cadre de la campagne nationale de lancement 2007 organisée par le CNES et Planète Sciences.

 


 

Elle a été récupérée presque intacte avec des fougères et des pommes de pin en plus, et nous a ramené une jolie video embarquée du vol, qui démontre que l’expérience de contrôle en rotation a bien fonctionné. L’analyse de la mémoire est en cours et nous permettra de connaitre exactemement comment le système s’est comporté au cours du vol.

Guy (surnom donné au CANSAT) a également satisfait un grand nombre de nos attentes :
– la séparation entre Guy et Iness s’est déroulée comme prévue et au moment voulu (culmination)
– le parapente s’est ouvert correctement et les suspentes ne se sont pas emmelées.
– le signal GPS était maximal, même balloté dans tous les sens, contrairement à ce que nous pouvions craindre et la transmission des données par télémesure nous a permis de récupérer en temps réel toutes les données du vol.

Seule ombre au tableau : à cause de la vitesse horizontale élevée lors de l’ejection ( environ 20m/ secondes ) , le parapente de Guy s’est ouvert face contre terre et a plongé vers le sol au lieu de s’ouvrir vers l’horizon et de permettre un controle de la direction. Guy n’est donc bien évidement pas revenu à son point de départ comme prévu, mais nous ne nous faisions pas trop d’illusions sur ce dernier point compte tenu des résultats assez peu encourageants lors des competitions internationnales de CANSAT ( 500 mètres de la cible pour le record mondial).

L’observation du même phénomène sur la fusée Japonnaise du club de Kyushu utilisant le même type de parapente pour controler la descente de la fusée, nous confirme dans l’idée que ce type de parapente ne convient pas à cette expérience, à moins d’être ouvert à vitesse presque nulle. Cela nous conduit à penser que l’ utilisation d’un deuxième parachute pour stabiliser le CANSAT après ejection serait judicieuse. Cette idée sera peut être mise en oeuvre lors d’un prochain projet.

Dernier point très positif, les positions GPS transmises en direct par télémesure nous ont permis de retrouver très rapidement Iness et Guy dans les fougères. Ces deux derniers sont en bon état et ont été présentés aux prix Espace et Industrie (anciennement prix GIFAS) le 6 octobre au Musée National de l’Air et de l’Espace au Bourget.

 

 

     Le fusée Iness et sa grande soeur Anaïs ont été décorées du premier prix GIFAS, remis en main propre aux membres de l’équipe par Mr Alain Charmeau, président du GIFAS et PDG d’EADS Astrium.
Revue de presse

 

Sylvain Rouard,

Chef de projet Iness

 

Iness et ariane 5Prix Gifas

 

membres devant Ariane5

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.